CROYANCES POPULAIRES

CES MALADIES QUI N’EN SONT PAS

Dans notre pratique quotidienne, nous entendons les parents se plaindre : « mon enfant a la rate », « mon enfant a la fontanelle », « mon enfant a le paludisme », «  mon enfant a la maladie rouge, ses selles sont pistachées ».

Qu’en est-il exactement ?

1 – « MON ENFANT A LA RATE » 

Tous les êtres humains ont une rate de la même façon qu’ils ont un cœur et des poumons. Elle est située en dessous des côtes gauches. Chez une personne en bonne santé, elle n’est pas palpable.

Rôle de la rate :

-         Production des cellules sanguines

-         Mécanisme de défense de l’organisme

-         Destruction de certains déchets de l’organisme

Parfois en cas de maladie, la rate peut augmenter de volume.  Ex : Dans le paludisme, la drépanocytose, la fièvre typhoïde…

Les scarifications ne servent strictement à rien, au contraire elles sont dangereuses et peuvent être la porte d’entrée des infections : les abcès, le SIDA, les hépatites virales….

En conclusion la rate est un organe utile pour notre organisme et ne saurait être une maladie.

2- « MON ENFANT A LA FONTANELLE»

La fontanelle n’est pas une maladie.

En effet, les fontanelles sont des espaces mous situés entre les os du crâne.

A la naissance, tous les enfants ont deux fontanelles : une antérieure  et l’autre postérieure;

La fontanelle antérieure se ferme normalement entre 12 et 18 mois.

La fontanelle postérieure se ferme plus tôt.

 

Rôles des fontanelles :

-         Favoriser la malléabilité des os du crâne pour faciliter l’accouchement par voie basse.

-         Permettre au crâne et au cerveau de se développer normalement.

Une fontanelle bombée ou creuse est un signe de maladie grave : méningite, déshydratation…

Parfois on peut observer des battements au niveau des fontanelles qui correspondent aux battements du cœur, leur absence n’est pas signe de maladie.

Quand la fontanelle antérieure se ferme trop tôt, la croissance du cerveau est perturbée cela peut entrainer un retard du développement de l’enfant. De même sa fermeture tardive peut être un signe de maladie : malnutrition, hydrocéphalie.

En conclusion la fontanelle n’est pas une maladie, sa présence est nécessaire pour la naissance du bébé et le développement de son cerveau.

3 – « MON ENFANT A LE PALUDISME »

C’est un abus de langage qui veut dire « mon enfant a de la fièvre ».

La fièvre est un symptôme qui se manifeste par une augmentation de la température corporelle, que l’on retrouve dans plusieurs maladies : le paludisme, la méningite, la fièvre typhoïde, l’angine, l’otite, la bronchite, la rougeole, le cancer…

Devant toute fièvre, il faut chercher la cause et la traiter.

Les médicaments tels que le paracétamol, l’aspirine aident à baisser la température sans soigner la maladie.

4- « MON ENFANT A LA MALADIE ROUGE / SES SELLES SONT PISTACHÉES »

Dans notre milieu, plusieurs autres appellations existent : bouche rouge, rouges fesses …

La maladie rouge est un terme ambigüe car chaque parent a sa propre définition.

La peau de l’enfant peut devenir rouge ou claire lorsqu’il y a une inflammation soit virale, bactérienne ou mycosique. Elle peut aussi rougir en cas d’allergie à un médicament, à un vêtement, ou quand il y a un défaut d’hygiène (ex : érythème fessier lorsqu’on ne change pas régulièrement les couches et l’accumulation des urines avec les couches en plastiques.)

L’aspect grumeleux des selles « aspect pistaché » est dû à une digestion incomplète du lait à cause de l’immaturité digestive.

L’administration des médicaments sans indication tel que la fungizone, la nystatine, le flucazole et autres antibiotiques détruisent plutôt la flore intestinale. Cette destruction peut entraîner des maladies graves.

La maladie rouge n’est qu’une fiction.